ALIMENTATION : Notre première médecine après l’accouchement

L’alimentation dans la famille, et après l’arrivée d’un bébé

Fatigue due à l’accouchement, nuits courtes, dépression post-partum, la famille doit néanmoins se réorganiser.

Une bonne alimentation EST un élément essentiel pour une bonne récupération physique, mais aussi psychique.

Si les rythmes accélérés de nos sociétés modernes incitent aujourd’hui à la consommation d’une nourriture rapide, réchauffée au micro-ondes, déjà préparée et prête à l’emploi, le désir de ralentir le rythme et d’un retour aux sources y compris alimentaire se fait de plus en plus sentir dans les foyers français.

Hippocrate, médecin grec de l’Antiquité (5èmesiècle avant Jésus Christ) avait déjà affirmé la primauté de l’alimentation dans la santé « Que ton alimentation soit ta première médecine ».

On ne sait que trop que les graisses, sucres, adjuvants et colorants, pesticides, présents plus que jamais aujourd’hui, sont à la base de pathologies se multipliant : obésité, diabète, anorexie, boulimie, cancer, dépression, maladie d’Alzheimer et Parkinson, troubles cardio-vasculaires, troubles gastriques…

Il est démontré également que l’alimentation est étroitement liée à nos émotions, et que les petits y sont encore plus sensibles.

Seule une véritable prise de conscience réfléchie peut permettre la transition et le passage définitif à une alimentation saine mais qui convient également à nos envies, notre éthique, notre organisme et notre mode de vie, sans tomber dans la frustration due au devoir. Les goûts et les saveurs étant infinis, le changement de nos habitudes peut nous entraîner vers un réel plaisir de manger au quotidien, et une nouvelle sensation de bien-être comme un meilleur sommeil et un équilibre psychique et physique amélioré.

Chaque personne est différente et les organismes ont tous des besoins nutritionnels différents, il n’existe ainsi pas de recommandation universelle.

Voici néanmoins un petit « guide » pour démarrer sereinement sa transition vers une alimentation saine et sans effort…

Aucun aliment ne contient tous les nutriments nécessaires à un bon équilibre ; une alimentation doit donc être variée pour satisfaire au mieux les besoins de l’organisme.

Pour bien commencer la journée, mangez comme un roi le matin !!

Manger des produits naturels et non transformés le plus souvent possible ;

  • Privilégier les denrées fraîches lorsque vous faites vos courses ;
  • Préparer des plats maison à base de produits frais au lieu des plats préparés. 
  • Privilégier les aliments d’origine végétale, qui n’ont pas de cholestérol, mais une forte teneur en fibres, fournissent des minéraux, vitamines, glucides complexes et substances végétales secondaires :
  • Légumes : tomates, brocoli, chou frisé, épinards, oignons, chou-fleur, carottes, choux de Bruxelles, concombres, etc.
  • Fruits : pommes, bananes, oranges, poires, fraises, raisins, dattes, figues, melons, pêches, etc.
  • Noix et graines : amandes, noix, noix de Macadamia, noisettes, noix de cajou, graines de tournesol, graines de courge, graines de citrouille, etc.
  • Légumineuses : haricots, pois, lentilles, légumes secs, arachides, pois chiches, etc.
  • Tubercules : pommes de terre, patates douces, navets, ignames, etc.
  • Grains entiers (complets et non raffinés) : avoine entier, riz brun, seigle, orge, maïs, sarrasin, blé entier, épeautre, pain et pâtes de grains entiers.
  • Les aliments d’origine animale : ne devraient représenter qu’une part relativement faible de votre programme alimentaire : riches en cholestérol et teneur élevée en acides gras saturés, ils contiennent des purines (charcuterie et viande grasse). Ils apportent néanmoins des minéraux essentiels comme le calcium, le fer et des protéines de grande qualité à condition de privilégier des produits à faible teneur en matières grasses et de bonne qualité :
  • Poissons et fruits de mer : saumon, sardines, truite, thon, maquereau, crevettes, huîtres, palourdes, crabe, moules, etc.
  • Volaille : poulet, canard, dinde, etc.
  • Œufs : œufs de poulet, caille et canard.
  • Produits laitiers : fromage, yaourt, yaourt grec, etc.
  • Utiliser des graisses saines: et les varier, chacune possédant des propriétés différentes : huile d’olive vierge, colza, tournesol, avocat, chanvre, etc.

On aime les fruits et légumes de saison ; aussi, des produits locaux et d’origine biologique vous éviteront d’ingérer les antibiotiques et les pesticides utilisés à la production de masse.

On évite :

  • Le sucre ajouté : Soda, bonbons, crème glacée, sucre de table, etc.
  • Les grains raffinés : Pain blanc, pâtes faites avec du blé raffiné, etc.
  • Les gras trans : Trouvés dans la margarine et divers aliments transformés.
  • Les huiles raffinées : Huile de soja, huile de canola, huile de coton et autres.
  • Les viandes transformées : Saucisses transformés, hotdogs, etc.
  • Les aliments hautement transformés : Tout ce qui est étiqueté « faible en gras » ou « régime » ou qui semble avoir été fabriqué dans une usine.

%s

suscipit nec lectus id, libero accumsan Praesent ut