LE TOUCHER ET LES ENFANTS PRÉMATURÉS

Le massage des bébés prématurés à l’hôpital et à la maison

Un enfant né avant 37 semaines d’aménorrhée est considéré comme prématuré. Pour ces bébés, maintenir leur santé biologique et leur développement dans des conditions très hautement éloignées de celles initialement prévues par la nature est un effort considérable.

Aussi, les parents ont une place vitale dans les soins de leur nouveau-né qui font un séjour en service denéonatologie, et jouent un rôle fondamental dans leur développement et leur croissance. Ces bébés reconnaissent effectivement très rapidement l’amour formidable qui leur est transmis par leurs parents.

Si le massage est un objectif prématuré en néonatologie, le toucher et le contact sont la priorité. Dans un premier temps, observer et prendre soin de leur nouveau-né permet aux parents d’appréhender la manière tout à fait unique qu’il a de répondre à son environnement. Par certains signes précis, le bébé fait savoir à ses parents quel type de toucher il est capable de recevoir et ce qui est approprié pour lui.

Si un enfant prématuré peut ressentir le toucher de son parent, reconnaître le son de sa voix et son odeur spécifique, il se peut aussi que le massage ne soit pas la meilleure chose à faire selon son âge, pouvant créer une sur-stimulation. Ces nouveau-nés reçoivent en effet de nombreuses interventions médicales et autres stimulations quotidiennes qui permettent que très difficilement des moments disponibles pour une telle activité.

Cela dit, d’après les dernières études, le peau à peau est tout à fait indiqué pour permettre la croissance et la prise de poids de ce type de bébé. Le prendre dans ses bras, le toucher, et faire du peau à peau sont les premiers gestes que les parents peuvent accomplir pour favoriser la naissance du lien affectif et cette merveilleuse expression de sollicitude qui participe à la guérison à la fois physique et psychologique du bébé mais aussi des parents. De multiples études ont démontré que le fait d’être caressé et d’entendre régulièrement la voix de ses parents favorise la croissance et le développement d’un prématuré. Si on se base sur les études les plus approfondies, elles ont démontré que les massages quotidiens étaient suivis de résultats remarquables. En effet, les enfants massés sont plus souvent en éveil et en activité, ils crient moins et leur taux d’hydrocortisone (indice de dépression) est inférieur. Aussi, ils s’endorment plus rapidement après un massage et après avoir été bercés. Mais dans tous les cas, il ne peut y avoir que de très brèves opportunités pour ces nouveau-nés d’avoir de l’énergie à dépenser pour recevoir une stimulation supplémentaire.

C’est pourquoi nous recommandons d’attendre que l’enfant soit sorti de l’hôpital pour introduire progressivement et de manière sensible le massage, tout en sachant que le toucher sain et nourrissant est l’un des meilleurs outils pour aider bébé à être en sécurité lors de ce nouveau changement d’environnement. Pour ces enfants chaque détail compte, de par leur fragilité et leur hypersensibilité. L’intégration de ce type d’approche doit donc se faire dans un juste rythme pour correspondre à leurs besoins à chaque instant.

Il faudra tout d’abord s’assurer que l’environnement sensoriel corresponde au niveau de sensibilité de l’enfant et à sa maturité. Chaque élément est à prendre au sérieux ; la luminosité, le bruit, la température, les odeurs. L’environnement doit être calme et apaisant, et à chaque parent d’observer le moment le plus adéquat afin que le bébé soit à même d’interagir.

Le rôle de l’instructeur en massage bébé sera dans ce cas de faciliter ce dialogue sensoriel basé sur l’observation des signes entre le parent et le bébé. L’identification des signes de la disponibilité et de la maturité de l’enfant permettra de viser le meilleur moment et les meilleures conditions pour interagir avec lui et le toucher. Ces signes représentent effectivement son unique manière de communiquer avec ses parents. D’un point de vue plus pratique, l’instructeur guide le parent pas à pas sur les différentes façons qu’il est possible de toucher le bébé, comment stimuler un sens à la fois, et comment ajuster le toucher du parent en fonction de son rythme et de ses besoins.

Vous trouverez l’explicatif détaillé du contenu et des bienfaits du massage bébé, qui va bien au-delà d’une simple routine de massage : https://formation-massagebebe.com/formation-a-geneve/

Avec les bébés prématurés qui sont encore à l’hôpital, seuls les instructeurs qui sont aussi des professionnels de la santé peuvent enseigner.

Sources : Le massage des bébés de Vimala McClure, Les bienfaits du toucher de Tiffany Field

%s

Aliquam commodo ut eleifend pulvinar libero Curabitur luctus justo dolor amet, mi,